Jacob envoie ses fils en Égypte

004-preschool-joseph-brothersJacob apprit qu’il y avait du blé en Égypte; il dit alors à ses fils: «Pourquoi restez-vous là à vous regarder les uns les autres? J’ai entendu dire qu’il y a du blé en Égypte. Allez nous en acheter, afin que nous puissions survivre . Nous ne tenons pas à mourir.» Alors les dix frères aînés de Joseph se rendirent en Égypte pour y acheter du blé. – Jacob n’avait pas laissé partir avec eux Benjamin, le jeune frère de Joseph; il disait en effet: «J’ai peur qu’un malheur lui arrive.»

– Les fils de Jacob parvinrent en Égypte en même temps que d’autres acheteurs de blé, car la famine régnait dans le pays de Canaan. Joseph était l’administrateur du pays; c’est lui qui vendait du blé à tous les étrangers. Ses frères vinrent s’incliner devant lui, le visage contre terre. Dès qu’il les vit, il les reconnut, mais il ne se fit pas reconnaître d’eux. Il leur demanda avec dureté: «D’où venez-vous?» – «Du pays de Canaan, répondirent-ils. Nous désirons acheter des vivres.» Ainsi Joseph les reconnut, mais eux ne le reconnurent pas. Joseph se souvint alors des rêves qu’il avait faits à leur sujet . Il reprit: «Vous êtes des espions! C’est pour repérer les points faibles du pays que vous êtes venus ici.» – «Non, Monsieur l’Administrateur, répondirent-ils. Nous sommes simplement venus acheter des vivres. Nous sommes tous fils d’un même homme. Nous sommes des gens honnêtes, pas des espions.» – «Ce n’est pas vrai, rétorqua Joseph, vous êtes venus repérer les points faibles du pays.» – «Pas du tout, insistèrent-ils. Nous sommes fils d’un même père, et nous venons du pays de Canaan. Nous étions douze frères, mais le plus jeune est resté auprès de notre père, et un autre a disparu.» – «C’est bien ce que je vous disais, déclara Joseph, vous êtes des espions. Mais je vais vous mettre à l’épreuve: par la vie du Pharaon , je vous jure que vous ne quitterez pas ce pays avant que votre plus jeune frère soit venu ici. Envoyez l’un de vous le chercher, tandis que les autres resteront en prison. Je pourrai ainsi vérifier si vous m’avez dit la vérité. Si tel n’est pas le cas, par la vie du Pharaon, c’est que vous êtes vraiment des espions.» Joseph les mit tous en prison pour trois jours. Le troisième jour il leur dit: «Voici ce que je vous propose de faire, et vous aurez la vie sauve, car je reconnais l’autorité de Dieu. Si vous êtes honnêtes, acceptez que l’un de vous reste dans la prison où vous vous trouvez. Quant aux autres, qu’ils aillent rapporter du blé à vos familles affamées. Ensuite vous me ramènerez votre plus jeune frère. J’aurai ainsi la preuve que vous avez dit la vérité, et vous éviterez la mort.»

007-preschool-joseph-brothersLes frères acceptèrent cette proposition. Mais, entre eux, ils se disaient: «Ah! nous sommes bien punis à cause de notre frère: nous avons vu son angoisse quand il nous implorait, et nous ne l’avons pas écouté. Maintenant nous connaissons la même angoisse.» Et Ruben ajouta: «Je vous l’avais bien dit: “Ne commettez pas ce crime à l’égard de Joseph.” Mais vous n’avez pas voulu m’écouter . Eh bien, nous devons maintenant payer le prix de sa mort!» Les frères ne se doutaient pas que Joseph les comprenait, parce qu’il se servait d’un interprète pour parler avec eux. Joseph s’éloigna d’eux pour pleurer. Lorsque Joseph revint, il leur annonça qu’il retenait Siméon et le fit enchaîner sous leurs yeux. Ensuite il fit remplir leurs sacs de blé, et replacer l’argent de chacun dans son sac, puis il ordonna de leur fournir des provisions de voyage; ce qui fut fait.

010-preschool-joseph-brothersLes frères chargèrent leurs sacs de blé sur leurs ânes et s’en allèrent. Lorsqu’ils s’arrêtèrent pour la nuit, l’un d’eux ouvrit son sac pour donner à manger à son âne et trouva son argent déposé à l’entrée du sac. Il cria à ses frères: «On m’a rendu mon argent! Il est ici, dans mon sac!» Déconcertés et effrayés ils se demandaient l’un à l’autre: «Qu’est-ce que Dieu nous a fait là?»

011-preschool-joseph-brothersLorsqu’ils arrivèrent en Canaan auprès de leur père Jacob, ils lui racontèrent tout ce qui s’était passé: Ils vidèrent ensuite leurs sacs, et chacun trouva dans le sien une bourse avec son argent. Lorsqu’ils virent cet argent, ils eurent tous peur, même Jacob, leur père. Celui-ci leur dit: «Vous m’avez déjà privé de deux enfants: je n’ai plus Joseph et je n’ai plus Siméon. Et vous voudriez me prendre Benjamin! C’est sur moi que tout cela retombe!» Ruben lui dit: «Si je ne te ramène pas Benjamin, tu pourras faire mourir mes deux fils. Confie-le-moi, je te le ramènerai.» – «Non, répondit Jacob, mon fils ne partira pas avec vous. Son frère est mort, lui seul me reste. Si un malheur lui arrivait au cours de votre voyage, âgé comme je suis, je mourrais de douleur par votre faute.»’

Genèse 42:1-29,35-38

 

Source des illustrations : Sue Bentley/FreeBibleimages.org

Laisser un commentaire