La Tour de Babel – Préparation de la leçon

Je vous avoue que la tour de Babel, ce n’était pas pour moi un sujet très « inspirant ». OK, les hommes sont trop orgueilleux et Dieu les punit. Voilà, en gros, la vision que j’avais, avant de me replonger dans le texte.

La tour de Babel, c’est encore une désobéissance à l’ordre de Dieu. Dieu a demandé aux hommes de remplir la terre (Genèse 9:1). Puis, les hommes se sont dit « on va s’installer là, construire une ville (et une tour) pour se faire un nom, pour NE PAS ÊTRE DISPERSES » (Genèse 11:4). Être unis, c’est bien… mais pas lorsque cela va à l’encontre du plan de Dieu.

Quand j’ai réalisé cela, je me suis rappelée de ce que Jésus nous a dit :

« Allez donc et instruisez toutes les nations, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit ; Et leur apprenant à garder tout ce que je vous ai commandé ; et voici, je suis toujours avec vous jusqu’à la fin du monde. Amen ! » Matthieu 28:19-20

Allez … alors, on y va ou pas ? En fait, on reste bien ensemble avec nos amis chrétiens bouillants fervents. Bon, c’est vrai qu’en ces temps des derniers jours, nous avons BESOIN de l’Eglise, de ne pas « abandonner notre assemblée » qui veille dans l’attente du retour de Jésus, nous avons besoin des uns des autres pour tenir fermes (Hébreux 10:25). MAIS, n’empêche que Dieu nous dit aussi « Allez ! ». Je vais même aller plus loin, et c’est là que la Parole de Dieu est vraiment merveilleuse. Dans cette mission que Jésus nous donne, Il nous a aussi équipés (heureusement, d’ailleurs 🙂 ! ) :

« Mais vous recevrez une puissance lorsque le Saint-Esprit viendra sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie et jusqu’aux extrémités de la terre.» » Actes des apôtres 1:8

Ce passage en référence à la Pentecôte, où les disciples ont été remplis du Saint-Esprit … et ont parlé d’autres langues que le Saint-Esprit leur donnait de s’exprimer (Actes 2:4). Vous comprenez ce que je veux dire ? Babel, la confusion des langues (Genèse 11:7). La Pentecôte, et les disciples qui parlent des langues compréhensibles par les hommes venus de toutes les nations (Actes 2:5-13). L’envie de rester à un endroit, alors que Dieu demande de partir … Encore une fois, on voit toute la cohérence du message biblique.

Je n’ai pas fini ma réflexion, et je vous laisse aussi poursuivre selon ce que Dieu vous met sur le coeur par rapport à votre situation actuelle. Mais vraiment, aujourd’hui, pour ma part, je me sens mieux préparée à cette leçon de la Tour de Babel. Pour les enfants, je ne vais pas leur faire construire une « tour », même si en terme d’activité, cela doit être sûrement sympa. Je pense que je vais chercher une activité qui tourne autour de témoigner, de la « dispersion » … Je ne sais pas trop encore. Peut-être, parler de l’enfant, puis la famille, puis montrer des bonhommes qui vont ailleurs (travail, école, … église) … voir même élargir avec une carte de la France (ma ville, puis les autres villes …), et une carte du monde. Ou bien faire un jeu. Peut-être. Bref, la suite au prochain épisode !

babel
Babel, Babylone, symbole de la rebellion contre Dieu

2 réponses sur “La Tour de Babel – Préparation de la leçon”

Laisser un commentaire