Les Israëlites s’emparent de Jéricho – Illustrations

Les portes de la ville de Jéricho étaient toutes soigneusement barricadées contre les Israélites. Personne ne pouvait entrer, personne ne pouvait sortir. Le Seigneur dit alors à Josué: «Regarde, je te livre Jéricho avec son roi et ses défenseurs. Toi et tous tes soldats, vous marcherez autour de la ville, vous en ferez le tour une fois par jour, durant six jours. Sept prêtres précéderont le coffre sacré en portant chacun une trompette. Le septième jour, vous ferez sept fois le tour de la ville pendant que les prêtres sonneront de la trompette. Lorsqu’ils feront entendre une note prolongée, le peuple poussera un formidable cri de guerre et les murailles de la ville s’écrouleront. Alors les Israélites monteront tous à l’assaut, chacun droit devant soi.»

Josué, fils de Noun, appela les prêtres et leur dit: «Chargez sur vos épaules le coffre de l’alliance du Seigneur et que sept d’entre vous le précèdent avec des trompettes.» Puis il donna cet ordre au peuple: «En route! Faites le tour de la ville. Que l’avant-garde passe devant le coffre sacré du Seigneur.» Tout se déroula comme Josué l’avait ordonné. Les sept prêtres porteurs de trompettes avançaient en sonnant de leur instrument devant le coffre sacré. L’avant-garde les précédait et l’arrière-garde suivait le coffre. Pendant qu’ils marchaient, le son des trompettes ne cessait de retentir. Mais Josué avait commandé au peuple lui-même de rester parfaitement silencieux et de ne pousser le cri de guerre qu’au moment où il en donnerait l’ordre. Il leur fit faire une fois le tour de la ville avec le coffre sacré, puis ils retournèrent au camp pour y passer la nuit. Josué se leva tôt le lendemain matin et les prêtres chargèrent de nouveau le coffre sacré sur leurs épaules. Les sept prêtres porteurs de trompettes se remirent en marche devant le coffre en sonnant de leur instrument. L’avant-garde les précédait et l’arrière-garde suivait le coffre. Pendant qu’ils marchaient, le son des trompettes ne cessait de retentir. En ce deuxième jour, ils tournèrent également une fois autour de la ville, puis ils revinrent au camp. Ils agirent ainsi pendant six jours.

Le septième jour, ils se levèrent à l’aurore et firent sept fois le tour de la ville, de la même manière. C’est le seul jour où ils en firent sept fois le tour. La septième fois, quand les prêtres eurent sonné de la trompette, Josué dit au peuple: «Poussez le cri de guerre! Le Seigneur vous a livré la ville! Elle sera détruite avec tout ce qui s’y trouve, car elle est réservée au Seigneur. On laissera la vie sauve uniquement à Rahab, la prostituée, et à tous ceux qui se trouvent dans sa maison, car elle a caché nos espions. Mais attention! Ne prenez rien de ce qui doit être détruit, sinon vous attirerez le malheur et la destruction sur le camp d’Israël . Tout l’argent et l’or, tous les objets de bronze ou de fer seront consacrés au Seigneur et mis dans son trésor.» On sonna de la trompette; dès que le peuple l’entendit, il poussa un formidable cri de guerre et les murailles s’écroulèrent. Aussitôt, les Israélites montèrent à l’assaut de la ville, chacun droit devant soi, et ils s’en emparèrent. Ils exterminèrent la population de la ville, hommes et femmes, jeunes et vieux. Ils tuèrent même les bœufs, les moutons et les ânes.

Josué dit aux deux hommes qui avaient exploré la région de Jéricho: «Allez dans la maison de Rahab la prostituée et faites-la sortir avec toute sa famille, comme vous le lui avez juré.» Ils s’y rendirent et emmenèrent Rahab, ses parents, ses frères et sœurs et tous les autres membres de sa famille. Ils les installèrent en sûreté à l’extérieur du camp israélite. Puis on livra aux flammes la ville et tout ce qu’elle contenait, à l’exception de l’argent, de l’or et des objets de bronze ou de fer, qu’on plaça dans le trésor du sanctuaire du Seigneur. Josué laissa la vie sauve à Rahab, la prostituée, ainsi qu’à tous les membres de sa famille, parce qu’elle avait caché les espions chargés d’explorer Jéricho. Elle habita au milieu des Israélites, et ses descendants y vivent encore maintenant. En ce temps-là Josué prononça cet avertissement solennel au sujet de Jéricho: «Maudit soit-il par le Seigneur, l’homme qui tentera de reconstruire cette ville. Il en creusera les fondations au prix de son fils aîné; il en posera les portes au prix de son fils cadet .» Le Seigneur fut avec Josué, dont la renommée se répandit dans tout le pays.

Josué 6:1‭-‬27

Laisser un commentaire