Les rêves du Pharaon

009-preschool-joseph-prisonDeux ans plus tard, le Pharaon fit un rêve: il se trouvait au bord du Nil, il vit sortir du fleuve sept belles vaches bien grasses, qui se mirent à brouter l’herbe de la rive. Puis sept autres vaches affreusement maigres sortirent à leur tour du fleuve et rejoignirent les premières sur la rive; les vaches maigres dévorèrent les vaches grasses. A ce moment, le Pharaon se réveilla. Il se rendormit et fit un second rêve: il voyait sept beaux et gros épis de blé qui poussaient sur la même tige. Ensuite poussèrent sept autres épis, tout rabougris et desséchés par le vent du désert. Les épis rabougris engloutirent les épis beaux et bien remplis. Alors le Pharaon se réveilla et se rendit compte qu’il avait rêvé. Dès qu’il fit jour, le Pharaon tout inquiet fit appeler tous les devins et les sages d’Égypte. Il leur raconta ce qu’il avait rêvé, mais personne ne put lui dire ce que cela signifiait . Alors le chef des échansons déclara: «Majesté, je vais rappeler mes fautes passées. Un jour, tu t’étais mis en colère contre le chef des boulangers et contre moi, et tu nous avais enfermés dans la prison du chef de la garde royale. Nous avons fait tous les deux un rêve la même nuit, chaque rêve ayant son propre sens. Dans la prison se trouvait avec nous un jeune esclave hébreu, qui était au service du chef de la garde. Nous lui avons raconté nos rêves, et il nous en a donné le sens, en expliquant à chacun son propre rêve. Eh bien, les choses se sont passées exactement comme il nous l’avait prédit: on m’a rétabli dans mes fonctions, et le chef des boulangers a été pendu.»

011-preschool-joseph-prisonLe Pharaon donna l’ordre d’aller chercher Joseph. On courut donc le tirer de sa prison, on le rasa, puis il changea de vêtements et vint se présenter devant le roi. Celui-ci lui dit: «J’ai fait des rêves, et personne n’a pu m’indiquer ce qu’ils signifiaient. Mais j’ai entendu dire que tu es capable d’expliquer les rêves qu’on te raconte.» – «Ce n’est pas moi, c’est Dieu qui peut t’en donner une explication favorable», répondit Joseph. Le Pharaon reprit alors: «Dans mon rêve, je me trouvais au bord du Nil. Je vis sortir du fleuve sept belles vaches bien grasses qui se mirent à brouter l’herbe de la rive. Puis sept autres vaches, chétives, affreusement maigres, sortirent du fleuve à leur tour. – Jamais en Égypte je n’ai vu de bêtes en aussi piteux état. – Elles dévorèrent les sept premières vaches, les vaches grasses. Pourtant on ne l’aurait pas cru, à les voir aussi maigres qu’auparavant. A ce moment-là, je me suis réveillé. Puis j’ai fait un autre rêve: je voyais sept beaux épis bien remplis, qui poussaient sur la même tige. Ensuite sept autres épis poussèrent, mais ils étaient durs et rabougris, desséchés par le vent du désert. Les épis rabougris engloutirent les sept beaux épis. Voilà, j’ai déjà raconté ces rêves aux devins, mais aucun d’eux n’a pu me les expliquer.» Joseph dit au Pharaon: «Tes deux rêves ont le même sens. Dieu t’avertit ainsi de ce qu’il va faire. Les sept belles vaches et les sept beaux épis représentent sept années. C’est donc un seul rêve. Les sept autres vaches, chétives et affreuses, et les sept épis rabougris , desséchés par le vent, représentent aussi sept années, mais des années de famine. C’est bien ce que je te disais: Dieu t’a montré ce qu’il va faire. Ces sept prochaines années seront des années de grande abondance dans toute l’Égypte. Ensuite, il y aura sept années de famine, qui feront perdre tout souvenir de l’abondance précédente. La famine épuisera le pays. Elle sera si grave qu’on ne saura plus ce qu’est l’abondance. Ton rêve s’est répété sous deux formes semblables, pour montrer que la décision de Dieu est définitive et qu’il ne va pas tarder à l’exécuter. Alors, que le Pharaon cherche un homme intelligent et sage, et lui donne autorité sur l’Égypte. Nomme aussi des commissaires chargés de prélever un cinquième des récoltes du pays pendant les sept années d’abondance. Qu’ils accumulent des vivres pendant les bonnes années qui viennent, qu’ils emmagasinent sous ton contrôle du blé dans les villes, pour en faire des réserves. L’Égypte aura ainsi un stock de vivres pour les sept années de famine, et le pays échappera au désastre.»

012-preschool-joseph-prison

La proposition de Joseph parut judicieuse au Pharaon et aux gens de son entourage; le Pharaon leur dit: «Cet homme est rempli de l’Esprit de Dieu. Pourrions-nous trouver quelqu’un de plus compétent que lui?» Puis il dit à Joseph: «Puisque Dieu t’a révélé tout cela, personne ne peut être aussi intelligent et sage que toi. Tu seras donc l’administrateur de mon royaume, et tout mon peuple se soumettra à tes ordres . Seul mon titre de roi me rendra supérieur à toi. Je te donne maintenant autorité sur toute l’Égypte.» Le Pharaon retira de son doigt l’anneau royal et le passa au doigt de Joseph; il le fit habiller de fins vêtements de lin et lui passa un collier d’or autour du cou . Il le fit monter sur le char réservé à son plus proche collaborateur, et les coureurs qui le précédaient criaient: «Laissez passer !» C’est ainsi que le Pharaon lui donna autorité sur toute l’Égypte.

Genèse 41:1-43

 

Laisser un commentaire