Révision des premières leçons : Focus sur Jésus 

J’en parlais la dernière fois, j’ai à coeur de faire une petite « révision » (oui, ça fait très scolaire 🙂 ) des leçons abordées jusqu’à aujourd’hui, à la lumière de Jésus. Comme une perspective par rapport à ces « histoires » qui peuvent paraître si lointaines, et notre vie chrétienne.

A ce jour, nous avons préparé les leçons suivantes :

 

Si on regarde bien, cela dépeint une assez triste image de l’humanité, non ? Des hommes qui désobéissent à Dieu, qui tuent leurs frères, qui font n’importe quoi au point que Dieu est obligé de les noyer dans le déluge … et puis en plus, ils recommencent !

Ce que j’aimerais transmettre aux enfants, c’est que l’homme est mauvais par nature, depuis que Adam et Eve ont désobéi. C’est notre coeur qui est comme ça, de nature. Pour faire « le bien », nous avons besoin de Dieu. Dieu est bon, et nous indique ce qu’on doit faire. Mais bien trop souvent (tout le temps, en fait, tant que nous vivons selon notre nature humaine), c’est trop dur pour nous. C’est impossible pour les êtres humains. C’est ce qu’on va voir tout au long des leçons sur l’Ancien Testament (c’est-à-dire, avant que Jésus ne vienne sur Terre). Dieu parle aux hommes et leur donne des directives (par la loi et les prophètes). Et le peuple de Dieu retombe irrémédiablement dans ce péché que Dieu déteste tant.

Et qu’en est-il de nous aujourd’hui ? C’est un peu fou ce que je vais dire, mais pour la suite de la leçon, je vais simplement partager ma foi à mes enfants. Ma foi, c’est à dire ce que je crois, ce que Jésus est pour moi et quelle est sa place dans ma vie aujourd’hui. Je dis que cela paraît fou car je ne sais pas si les parents prennent vraiment le temps de le dire aux enfants. Je ne sais pas si nous prenons le temps d’être ces lettres vivantes, témoins de cette nouvelle vie que Dieu nous a donnée. La réalité de notre vie en Christ se voit dans notre quotidien, dans les chrétiens qu’on côtoie tous les jours, c’est à dire, pour nos enfants, c’est nous-mêmes les parents. Je crois que cette réalité se voit déjà « implicitement » dans notre façon de vivre, les choix que nous faisons au quotidien. Mais, pour ma part, j’ai besoin de mettre des mots sur ces « choses ». En parler pour que les enfants entendent cette Parole.

« Ainsi la foi vient de ce qu’on entend et ce qu’on entend vient de la parole de Dieu. Je demande alors: «N’auraient-ils pas entendu?» Au contraire! Leur voix est allée par toute la terre, et leurs discours jusqu’aux extrémités du monde. »

Romains 10:17-18 

Laisser un commentaire