Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi… chez les jeunes ? | Point-Théo

Une réflexion intéressante sur la place des jeunes dans nos assemblées et notre capacité à vivre notre foi au quotidien. Extrait : Pour faire des disciples (pas des convertis), l’Église est obligée de remettre Dieu et toute sa Parole au centre de la connaissance ; cette connaissance doit être alliée à une expérience vraie, régulière … Continuer la lecture de Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi… chez les jeunes ? | Point-Théo

L’article Quand le Fils de l’homme viendra, trouvera-t-il la foi… chez les jeunes ? | Point-Théo est apparu en premier sur Graine de moutarde.

source https://graine-de-moutarde.com/quand-le-fils-de-lhomme-viendra-trouvera-t-il-la-foi-chez-les-jeunes-point-theo/

Lecture publique des écritures

« Consacre-toi à la lecture publique de l’Écriture, à la prédication et l’enseignement ».

C’est dans une lettre de Paul à Timothée (un jeune Pasteur), et il lui parle des moyens que Timothée peut utiliser pour garder son église impliquée dans les Écritures. Que veut dire LIRE L’ÉCRITURE EN PUBLIC ? Suis-je censé m’en soucier ? Pourquoi Paul pensait que c’était si important ? Continuer la lecture de « Lecture publique des écritures »

La différence entre connaître et faire

Nous disons (ou entendons) souvent que nous voulons connaître la volonté de Dieu pour notre vie. Mais combien de fois pensons-nous à faire la volonté de Dieu? Est-ce que savoir est la même chose que faire? Nous nous leurrerions si nous le pensions. Il faut franchir un pont entre ces deux points et l’appeler: obéissance. … Continuer la lecture de La différence entre connaître et faire

L’article La différence entre connaître et faire est apparu en premier sur Graine de moutarde.

source https://graine-de-moutarde.com/la-difference-entre-connaitre-et-faire/

Styles littéraires de la Bible

La Bible est un recueil de plusieurs livres qui racontent ensemble une seule histoire au long court. Mais ces livres sont écrits dans des styles littéraires différents. C’est comme si tu entrais dans une librairie, chaque allée possède son propre genre : Histoire, Poésie, Non-fiction… Si tu choisis une allée au hasard pour en extraire un livre, il pourrait apporter des choses très éloignées de tes attentes. La même chose est vraie avec la Bible. Si tu ne fais pas attention au style dans lequel c’est écrit, tu passeras à coté de l’essentiel de chaque livre. Essentiellement il y a des récits, ils constituent 43% de la Bible, puis la poésie, 33% de la Bible, et enfin des livres de rhétorique, formant les 24% restant.

Le récit

La quasi-moitié de la bible est narrative et ce n’est pas par hasard. Les histoires sont la forme universelle de communication humaine. En fait, nos cerveaux sont même construits pour traiter les informations en histoire. Et les histoires sont vraiment divertissantes car elles nous forment à donner du sens à toutes ces évènements semblant accidentels dans nos vies en prenant ceux-ci et en les arrangeant en séquences. L’ensemble nous aide à voir la signification et le but de tout ça.

Toute bonne histoire a toujours un personnage qui désire quelque chose. Et à travers ce personnage, un auteur peut explorer les grandes questions de la vie comme : Qui sommes-nous ? Qu’est-ce qui est le plus important dans la vie ?

Et toute bonne histoire contient toujours un conflit quelconque. Des défis à surmonter tout comme dans nos vies. Cela nous pousse à réfléchir sur nos propres défis. Pourquoi il y a tant de souffrance et de déception dans le monde, et ce que nous pouvons faire à propos de ça.

Ces histoires finissent en général avec une solution, nous donnant de l’espoir pour l’histoire de nos vies.

Dans les histoires bibliques, les personnages ne montrent pas nécessairement comment je devrais vivre. Ce genre de raccourcis est hors-propos : la plupart des personnages bibliques sont sévèrement déficients, ce ne sont pas des modèles à imiter mais ils sont là pour nous renvoyer à NOUS-MÊME. Ce qui nous aide à voir notre vie et nos échecs depuis une nouvelle perspective et sans même t’en rendre compte, ces histoires commenceront à faire du remue-ménage en toi et changeront la façon dont tu voyais le monde, les autres et toi-même.

Il y a différents types de récits dans la Bible : les récits historiques mais aussi des paraboles, des biographies comme les 4 évangiles.

La Poésie

Dans la Bible, un chapitre sur trois est de la poésie ! Les poèmes parlent surtout au travers d’un langage créatif dense en liant des images ensemble pour nous aider à envisager le monde différemment. Les poèmes utilisent beaucoup de métaphores pour éveiller vos émotions et votre imagination.

Plein de langage subtil : dans la vie nous avons tendance à former des autoroutes mentales puis nous méditons depuis l’intérieur de ces sillons familiers si bien que nous avons beaucoup de mal à en sortir par la raison ou la logique. Ce qu’une bonne poésie fait, c’est te conduire hors de tes chemins battus vers de nouveaux territoires.

Et il y a différents types de poésie dans la Bible :

  • il y a beaucoup de chants et poèmes,
  • il y a la poésie philosophique des livres de sagesse,
  • puis les alertes passionnées des prophètes.

Rhétorique

Le dernier important genre littéraire est appelé rhétorique, il représente le quart de la Bible. Ce sont des discours, des lettres ou des essais qui se préoccupent de construire une séquence d’idées en un argument linéaire qui exige une réponse logique. Ces discours te forcent à penser avec logique et consistance pour en faire quelque chose. Les discours bibliques se trouvent dans les collections de livres de la Loi, des livres de Sagesse, et dans les lettres des Apôtres.

 

Conclusion

La plupart des livres ont un style littéraire principal – comme les récits par exemple – mais au cœur de la narration on croise des poèmes, des paraboles, des lois… Chaque livre de la Bible est une combinaison unique de différents styles littéraires et pour lire correctement ce livre, il faut me familiariser sur comment chaque genre littéraire fonctionne, pour savoir sur quoi attarder ton attention et quelles questions poser.

Ces notes sont issues de la vidéo de The Bible Project.

Porter sa croix

Dans le contexte historique d’Israël, sous la tyrannie romaine, un condamné à mort devait porter l’instrument de sa propre exécution, jusqu’à l’endroit même où elle lui serait administrée. Ce spectacle transmettait un message fort et préventif, qui annonçait ce qui arrivait à ceux qui se rebellaient contre Rome. C’est aujourd’hui une métaphore concernant la disposition … Continuer la lecture de Porter sa croix

L’article Porter sa croix est apparu en premier sur Graine de moutarde.

source https://graine-de-moutarde.com/porter-sa-croix/

Christ avec moi

Patrick était connu comme l’un des grands missionnaires de la chrétienté et le saint patron de l’Irlande. Il n’était pas irlandais lui-même, mais un breton, ce qui le rendit essentiellement romain. En tant que jeune homme, Patrick a été emmené en esclavage par les Irlandais, mais il s’est échappé et est rentré en Angleterre, chanceux d’être en vie. Après avoir été converti à Christ, son cœur fut immédiatement attiré par les Irlandais, les personnes qui l’avaient asservi. Il est revenu pour partager Jésus avec les personnes qui l’ont une fois maltraité et l’ont tenu captif.

Continuer la lecture de « Christ avec moi »

Mon Dieu, je m’incline -Hélène et Samuel Grandjean

Mon Dieu, je m’incline devant toi.
Mon Dieu, je m’incline, oh, parle-moi !
J’ouvre mon cœur, tu me fais tant de bien.
Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien.

Mon Dieu, je m’incline devant toi.
Mon Dieu, je m’incline, oh, parle-moi !
Vers toi je viens, tu es mon plus grand bien.
Le Seigneur est mon aide, je ne craindrai rien.

Continuer la lecture de « Mon Dieu, je m’incline -Hélène et Samuel Grandjean »