Béatitudes

Matthieu 5:1-11

Good News Productions International and College Press Publishing

Jésus a donné un très célèbre sermon appelé le Sermon sur la montagne. Dans celui-ci, il a couvert de nombreux sujets importants, mais peut-être la section la plus célèbre est appelée les Béatitudes. Jésus faisait quelque chose de très important quand il prononçait ce sermon – il disait aux gens ce que signifiait faire partie du Royaume de Dieu! Nous savons que dans le Royaume de Dieu, nous sommes censés mettre les autres en premier. Nous savons que toute notre faim et notre soif auront disparu. Nous pouvons aider à répandre le Royaume de Dieu en suivant les Béatitudes – nous devrions être miséricordieux, pur de cœur et pacificateurs. Et quand nous sommes confrontés à des périodes difficiles, nous savons que Dieu prendra soin de nous à la fin. C’est la promesse des Béatitudes – et de tout l’Evangile! Prions et demandons à Dieu de nous aider à vivre comme Jésus nous l’a dit dans le Sermon sur la Montagne.

 

Les béatitudes

A la vue de ces foules, Jésus monta sur la montagne. Il s’assit et ses disciples s’approchèrent de lui. Puis il prit la parole pour les enseigner; il dit: «Heureux ceux qui reconnaissent leur pauvreté spirituelle, car le royaume des cieux leur appartient! Heureux ceux qui pleurent, car ils seront consolés! Heureux ceux qui sont doux, car ils hériteront la terre! Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés! Heureux ceux qui font preuve de bonté, car on aura de la bonté pour eux! Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu! Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu! Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux leur appartient! Heureux serez-vous lorsqu’on vous insultera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal à cause de moi.
Matthieu 5:1‭-‬11

Source : Good News Productions International and College Press Publishing

Des épreuves qui font grandir

Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience. Mais il faut que la patience accomplisse parfaitement son œuvre, afin que vous soyez parfaits et accomplis, sans faillir en rien.

Jacques 1:2‭-‬4

Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée.
Jacques 1:5

La beauté des épreuves et des défis que nous expérimentons est le fruit qu’elle produit en nous lorsque nous plaçons notre confiance en Dieu. Endurer les épreuves nous fait mûrir (spirituellement et naturellement), révèle plus de la nature de Dieu, et augmente notre foi. N’abandonnez pas, persévèrez dans la prière, agissez avec foi ! Vous avez un rôle unique sur cette terre, dans votre situation et pour ceux qui t’entourent. Vous avez une sphère d’influence dans laquelle vous pouvez avoir un impact. En saisissant vos épreuves comme une opportunité, vous continuerez à mûrir et à ressembler davantage à Christ … et l’impact sera plus grand et plus profond.


Retrouver l’ensemble de la série

  • Tiré du plan de lecture The Sermon on the mount – RZIM India

    Cette série se penchera sur le sermon sur la montagne (Matthieu 5 – 7). Cela profitera aux lecteurs en les aidant à mieux comprendre le contenu du Sermon et aussi à comprendre sa pertinence et son application aujourd’hui.

Retrouvez l’ensemble de la série : Entrepreneuriat selon le livre de Jacques.

Discipliner les enfants : notre mandat de parents

L’Eglise d’aujourd’hui a fait un long chemin depuis le plan initial de Dieu pour les enfants de disciples. Il s’est tellement éloigné qu’il n’y a presque aucune similitude entre Son plan et le processus que nous avons employé – pas étonnant que nous voyions moins de disciples se promener.

Le passage de Deutéronome 6:1-9 semble indiquer, en termes non équivoques, que la responsabilité de discipliner les enfants incombe aux parents – des parents qui ont eux-mêmes été formés et qui se sont alors engagés à la discipline de leurs enfants.

Quand on regarde la discipline aujourd’hui, il est évident que nous avons fait deux choses de travers:

  • Premièrement, nous avons renoncé à notre responsabilité de disciple nos enfants
  • Deuxièmement, nous avons confié cette responsabilité à d’autres personnes – les autres, qui le plus souvent ne sont aucunement liées à nos enfants – de façon redominante, les enseignants des écoles du dimanche. Il n’est pas étonnant que les enfants chrétiens d’aujourd’hui trouvent si difficile de perpétuer la foi de leurs parents. Il est dommage que ceux qui ont la passion d’enseigner les enfants soient le plus souvent « les autres » et non des parents.

Les parents ont été appelés à être les principaux maîtres de leurs enfants, ce qui permettrait aux enfants de suivre le style de vie qu’ils ont manifesté. Discipliner ne peut pas se produire à l’école du dimanche ou dans les camps ou les retraites – pas plus qu’une plante peut se développer en recevant du sol, de l’eau et du soleil pendant une heure par semaine. Mais la discipline peut arriver à la maison parce que c’est là que l’enfant apprend (et est censé apprendre) ce qu’est la foi chrétienne. Dans ce passage, Dieu donne ce mandat aux parents seuls. Au fil du temps, cette responsabilité a été déplacée à l’extérieur de la maison. Nos enfants sont bombardés par tant de voix aujourd’hui, qu’il devient difficile pour eux de discerner le bien du mal. Dans l’environnement ambigu et fluide dans lequel vivent les enfants, ils ont besoin d’une base chrétienne solide à la maison pour les aider à être enracinés dans leur foi.

Mais voici un autre phénomène qui prévaut chez certains parents aujourd’hui: ils aimeraient voir leurs enfants disciplinés par l’église, bien qu’ils aient eux-mêmes quitté le Seigneur. Ce n’est pas différent de planter une graine de pomme et s’attendre à ce qu’un arbre de mangue sorte. Nous ne pouvons jamais emmener nos enfants là où nous ne sommes pas allés auparavant. Si nous devions résumer Deut.6: 1-5 en une phrase, il lirait quelque chose comme ceci: « Parents, s’il vous plaît, pratiquez avant de prêcher ».

 

 


  • Retrouvez l’ensemble de la série

    Les enfants : un don et une responsabilité

    wood-3327316_1920

    Cette série porte sur l’importance, le but et la méthode de la discipline des enfants, où les parents sont les principaux disciples et où l’Eglise se joint pour aider dans ce processus, résultant ainsi en des vies fructueuses qui reflètent l’image de Dieu, Seigneur de toute leur vie.


     

     

    Cette série est tirée du plan de lecture Children – A Gift And A Responsibility.